De tout temps, l’or a été utilisé comme devise et monnaie d’échange universelle. Aujourd’hui, les investisseurs achètent l’or principalement pour se protéger contre l’instabilité politique et l’inflation. À côté de cela, de plus en plus de conseillers de haut niveau recommandent aux investisseurs de diversifier leurs portefeuilles en effectuant des placements sur les marchés des matières premières, dont l’or.

C’est dire si les possibilités d’investir dans ce métal précieux sont nombreuses, qu’il s’agisse de l’acquérir sous forme physique (lingots, pièces, etc.) ou investir dans des fonds communs de placement, dans des contrats à terme, dans des sociétés minières, voire dans la bijouterie. Mais, à quelques exceptions près, seuls les lingots, les contrats à terme et une poignée de fonds spécialisés offrent une opportunité d’investissement direct dans ce marché.

Les ETF et les fonds communs de placement

Une alternative à l’achat direct de l’or physique est d’investir dans l’un des fonds négociés en bourse (ETF) axés sur l’or. Ces fonds répliquent le comportement de l’indice de l’or, sachant que chacun de ces produits spécialisés représente une quantité fixe d’or, détenue indirectement par le propriétaire du titre. Ils peuvent être achetés ou vendus exactement comme des actions. En outre, du fait de la facilité relative de cette méthode, ainsi que la faiblesse des frais de gestion, elle connaît un certain succès notamment auprès des petits investisseurs. Toutefois, et contrairement aux actions réelles, les ETF ont du mal à se vendre en cas d’affolement du marché pour une raison ou une autre.

Pour ce qui est des fonds communs de placement, beaucoup d’entre eux possèdent des lingots d’or et des sociétés aurifères dans le cadre de leurs portefeuilles normaux. Cependant, il convient de signaler que seuls quelques fonds communs de placement sont exclusivement axés sur l’investissement en or, la plupart possédant d’autres produits de base. Parmi les principaux avantages des FCP axés sur l’or seulement, on peut citer la faiblesse de leur coût ainsi que celle de l’investissement minimum requis, la diversification des entreprises et l’accessibilité chez un courtier.


ETF vs or – Ken Teegardin (Creative Commons)

Les compagnies minières aurifères

Par ailleurs, les entreprises qui se spécialisent dans l’extraction et le raffinage du métal jaune tirent également profit de la hausse de son prix. Ceci est d’autant plus vrai maintenant que l’once a franchi la barre des 1300$ après le Brexit. Investir dans ce type d’entreprises est donc un autre moyen intéressant pour engranger quelques bénéfices, tout en étant moins exposé aux risques des autres méthodes d’investissement.

Des grands noms du secteur minier

En réalité, les plus grandes sociétés minières aurifères (telles que Barrick Gold, Newmont Mining, AngloGod Ashanti, Goldcorp, Kinross Gold, Newcrest Mining, Yamana Gold, etc.) effectuent d’importantes opérations à l’échelle mondiale. Par conséquent, les facteurs commerciaux, communs à de nombreuses autres grandes entreprises, influencent aussi le succès de leur investissement. C’est pourquoi elles peuvent toujours afficher des bénéfices, même en période de stagnation, voire de baisse, du prix de l’or.

Des petites entreprises minières au fort potentiel

Cela étant, dès que la tendance haussière séculaire est entamée et que les actions des grandes compagnies commencent à grimper, on constate qu’elles sont souvent suivies par celles des compagnies à capitalisation moyenne (Nova Gold Resources, Pretium, IAMGOLD Corp, Harmony Gold Mining, etc.), puis par les petites compagnies de production (Ramelius Resources, Wesdome Gold Mines, Victoria Gold Corp, Golden Star Resources, etc.) et même par les juniors aurifères (Avocet Mining, Talga Gold, Rio Novo Gold, African Gold Group, Galantas Gold Corp, etc.). Il y a donc là un vivier d’opportunités à ne pas négliger, même si la recherche et la sélection de ces entreprises nécessitent de la part de l’investisseur une diligence raisonnable.


Pages pour investisseurs :

Investir dans les métaux en bourse
Indices boursiers matières premières
Investir dans l’or pour débutants
Investir dans l’or et l’argent
Investir dans le cuivre







Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *