Connaitre l’historique des indices boursiers

Pour les investisseurs qui souhaitent intégrer tout nouveau marché boursier, ils sont amenés à sonder ses mécanismes et se faire une idée sur les perspectives offertes par l’économie du pays en analysant l’historique des indices boursiers.

Pour s’assurer d’une bonne lecture économique et financière des indices, il faut comprendre la volatilité des marchés financiers. Ceci n’est possible qu’en analysant l’historique des indices boursiers qui les composent. Ceux-ci servent à définir la gestion de référence pour les gérants de portefeuilles des titres et des actions. En plus, ils revêtent une importance particulière lorsqu’il s’agit du développement des produits dérivés qui génèrent des redevances aux promoteurs. Il ne faut pas omettre non plus qu’ils servent d’indication pour un certain nombre de mesures réglementaires.

Néanmoins, observer un indice est sans aucun intérêt, en l’absence de toute étude approfondie et minutieuse de l’indicateur en question dans un contexte temporel. En effet c’est en se basant sur l’historique d’un indice donné qu’on peut étudier sa volatilité historique, qui correspond à l’écart type des variations pendant une période donnée. Ceci permet d’éclairer sur l’amplitude des mouvements de l’indice durant un intervalle temporel donné.

C’est très important pour les investisseurs de procéder à une analyse historique, permettant de suivre la tendance à la hausse ou à la baisse des marchés. Un indice relativement stable n’offre pas de possibilité de gain. Alors qu’une amplitude de mouvement laisse entrevoir plus de potentialités de profits, mais plus de risques aussi.

Généralement les spécialistes, pour étudier l’historique des indices, adoptent une analyse technique en employant des outils comme les bandes de Bollinger, et l’Average True Range. Cette méthode leur permet de connaitre les périodes de faible volatilité et les distinguer de celles à plus forte volatilité. Étudier l’extrapolation graphique des indices permet de prévoir la tendance et les signes annonciateurs des retournements, ainsi que ce qui les affectent en termes de conjoncture économique et/ou politique. C’est en quelque sorte, comme se familiariser avec la psychologie des intervenants sur les marchés financiers.

L’un des exemples imminents des indices boursiers les plus suivis au monde est le Dow Jones, le plus ancien indice du monde. Depuis sa création en 1884 il a suscité un grand intérêt, car il donne le ton sur l’évolution de la place américaine, mais aussi la tendance de l’économie mondiale. Il suffit de dire que lors du Krach de 1929 le Dow Jones a atteint un niveau catastrophique passant de 326,51 à 198,69 avec une contreperformance de -39 %. Autrement dit, une perte pour l’économie américaine qui équivaut à plus de trente millions de dollars. Ce fut le cas aussi en 1987, une date clé mémorable dans l’histoire du Dow Jones avec une baisse de 22,6% la seconde plus tragique chute jamais enregistrée en un jour sur les marchés financiers. Ces deux évènements ont eu d’importantes répercussions sur l’économie mondiale qui a été marquée par de sérieuses périodes de crise à ces dates.

Le plus important pour un investisseur ou un analyste est de choisir la technique ou l’approche de marché susceptible d’avoir une bonne probabilité de succès et qu’il peut adopter avec constance. La méthode qui fait l’unanimité sur les places boursières est l’étude de l’historique des différents indices. Ce sont des références des bourses du monde entier, surtout les indices américains qui sont les plus suivis et les plus analysés, au regard de leur forte influence sur l’économie mondiale.