Pour un débutant, le marché boursier peut apparaître intimidant, de prime abord. Pourtant il suffit d’ouvrir un compte-titres auprès d’un intermédiaire financier (courtier, banque, etc.), puis passer des ordres d’achat (ou de vente) de titres (actions, obligations, etc.).

Prenons l’exemple d’achat d’actions proposées par une ou plusieurs sociétés cotées en bourse. En acquérant ces actions, le détenteur devient actionnaire de cette (ou ces) société(s). Ces actions sont dites « au nominatif » si le nom du...



propriétaire est enregistré chez la société (il peut donc assister aux assemblées générales, etc.), ou bien « au porteur » si le compte est tenu par l’intermédiaire financier.

La première option convient davantage aux investissements à long terme et se décline en deux formes : le « nominatif pur » et le « nominatif administré », selon que les dividendes sont versés directement par les sociétés ou à travers l’intermédiaire. Évidemment, cet investissement donne lieu à des frais divers, notamment les frais de courtage et les droits de garde.

Pour passer un ordre d’achat, il faut bien sûr le transmettre à l’intermédiaire habilité, selon le moyen convenu (téléphone, internet, etc.). Suite à quoi, l’intermédiaire le saisit dans son carnet d’ordres et le transmet aussitôt à l’opérateur de bourse. Il suffit juste de comprendre qu’il existe plusieurs types d’ordres dans le marché boursier.

Par exemple, si on veut maîtriser le prix (ne pas acheter au-delà d’un montant donné) on va recourir à un ordre « à cours limité ». Si l’on désire plutôt maîtriser le temps, dans le cas d’un marché très liquide, aucune condition n’est fixée sur le prix et on passe alors un ordre « au marché » lequel est toujours prioritaire.

Enfin, pour que l’ordre soit exécuté, il doit être correctement libellé, c’est-à-dire portant clairement les informations requises, à savoir le sens de la transaction (achat), le code ISIN ou le nom de la société cotée en bourse, la nature du titre (action), la quantité souhaitée à l’achat, le type d’ordre, la date d’expiration, entre autres renseignements.

Poursuivre la lecture :

Acheter sa première action en bourse; à connaitre avant de se lancer
Taux de rendement de la bourse à travers le siècle
5 incontournables logiciels de bourse gratuits

Photo par Andreas Poike (Creative Commons)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *