Lorsqu’il s’agit d’investir dans des matières premières, telles que le pétrole ou l’or, les choses sont un peu plus compliquées que d’investir dans des actions ou des obligations. En effet, ces dernières étant plus facilement transférables, elles sont plus accessibles à l’investisseur que les actifs physiques.

Cependant, l’or demeure tout de même plus abordable dans sa forme physique qu’un baril de pétrole, par exemple. En effet, il est toujours possible à l’investisseur d’acheter des pièces ou des lingots d’or, soit chez un concessionnaire, soit dans une banque, pour les revendre quand les cours seront très favorables.


Une collection d’or et d’argent physique – Photo makemoneywithgold.biz (Creative Commons)

La propriété directe peut donc s’avérer un bon investissement refuge, à long terme, à condition de prendre les mesures de sécurité nécessaires et maîtriser toutes les caractéristiques liées aux primes des pièces, aux poids des lingots, à l’écart entre les cours d’achat et de vente, à la fiscalité, etc.

Seulement, depuis quelques années, l’innovation a permis de concevoir des produits qui offrent une plus grande souplesse et une meilleure accessibilité aux investisseurs, comme les fonds négociés en bourse (ETF en anglais) ou les contrats à terme, ainsi que des outils de gestion des risques supplémentaires et autres dérivés de produits structurés.


Cour de l’or selon un graphique boursier – Photo Ponzi_Unit (Creative Commons)

Investir dans un ETF d’or

Par exemple, les ETF sont des produits financiers cotés en bourse qui répliquent des actifs physiques. L’investisseur qui les acquiert peut ainsi participer facilement au marché de l’or et prétendre à un rendement équivalent aux variations du prix de l’or au comptant, moyennant quelques frais de gestion généralement minimes.

Contrats à terme en Prix Or

Avec les contrats à terme (« futures » en anglais), l’échéance est fixée d’avance et l’investisseur qui achète le contrat s’engage sur le prix de l’or à une date donnée. C’est une spéculation sur le prix d’une quantité d’or à une date ultérieure. L’effet de levier qui l’accompagne permet des gains considérables, mais fait également courir des risques de perte importants.

Investir dans les minières d’or

Enfin, une autre manière d’investir dans la bourse de l’or est d’acquérir des actions minières aurifères. Celles-ci sont proposées par les entreprises minières elles-mêmes, qu’elles soient exploratrices ou productrices, sachant que les dernières disposent d’une plus grande capitalisation boursière, d’une meilleure stabilité et présentent moins de risque.


Pages pour investisseurs :

Investir dans les métaux en bourse
Indices boursiers matières premières
Investir dans l’or en bourse
Investir dans l’or et l’argent
Investir dans le cuivre







Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *